Un jeu d’alcool relayé sur Facebook : alerte sur la
« neknomination »

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

17 février 2014

Paris, France – Un jeu d’alcool baptisé « neknomination » a vu le jour sur les réseaux sociaux australiens. Il consiste à relever le défi de boire de l’alcool « cul-sec » face caméra puis d’« inviter » des personnes à faire de même. Au vu de l’engouement qu’il suscite auprès des jeunes anglo-saxons sur Facebook, le Ministère de l’Intérieur a jugé bon d’alerter les internautes français sur le phénomène, sans le diaboliser mais en proposant quelques conseils de bon sens sur les dangers de l’alcool, des réseaux sociaux et des deux associés [1].

Un concours de « jeu » d’alcool qui a pris de l’ampleur

Connaissez-vous le « jeu » Neknomination ? Ce néologisme est formé à partir de l’expression argotique « neck your drink » (s’utilise pour inciter un tiers à engloutir une boisson alcoolisée cul-sec ou presque) et de « nomination », qui a la même signification en français qu’en anglais. Le principe : le participant poste une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il engloutit une bière (ou un autre alcool) cul-sec et désigne une ou plusieurs personnes pour faire de même.
Venu d’Australie, ce concours de « jeu » d’alcool a vite pris de l’ampleur aux Etats-Unis et en Irlande. En France, une page Facebook consacrée au phénomène aurait déjà recueilli plus de 25 000 « like » au moment où nous écrivons. Le Ministère de l’intérieur s’en est ému au point de publier un communiqué, qui se veut non moralisateur : « beaucoup d'entre vous pourront nous dire que ce n'est pas de boire un verre d'alcool devant une caméra qui les tuera ! » peut-on lire.

Ne vous laissez pas influencer par une stupide épidémie

Sauf que… «cette tendance présente un danger bien plus insidieux qui s'inscrit sur le long terme ». En effet, d’un « simple » verre, les défis peuvent se transformer en l’absorption de plusieurs verres d’alcool fort, de mélanges improbables, voire d’une bouteille entière et devenir parfois dangereux pour leur santé au point même d’entrainer la mort. C’est ce qui serait arrivé à 5 jeunes anglo-saxons au cours des derniers mois, sans parler des comas éthyliques.

Le communiqué rappelle donc quelques  conseils simples :
- Ne pas se laisser influencer par le groupe : « Face aux défis de vos amis, montrez que vous êtes bien plus intelligents que ça et ne vous laissez pas influencer par une stupide épidémie ».
- Etre conscient des conséquences de la pérennisation de telles vidéos sur le web : « Pensez à votre avenir également ! Vous n'avez certes aujourd'hui que 18 ou 20 ans, mais ces vidéos, postées en public sur internet, resteront des années, voire durant toute votre vie sur le web ».

Enfin, le Ministère de l’Intérieur propose aux Internautes de « Conservez  leurs [vos] talents créatifs pour de bonnes causes ! » et semble avoir été entendu. Plusieurs initiatives ont vu le jour parodiant et dénonçant la stupidité du « jeu » : boire deux verres d’eau ou de lait, acheter un sandwich à un SDF, embrasser un inconnu dans la rue et inciter d’autres à faire de même…. A vous d’inventer la suite….

Deux sites pour parler d’alcool : http://www.alcooletparents.com/ et http://www.preventionalcool.com/

Référence :

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....