Douleur à l'épaule chez un homme de 57 ans

8 février 2011

Présentation

Un homme de 57 ans se présente aux urgences se plaignant d'une douleur vague à l'épaule évoluant depuis 3 mois suite à la chute d'une porte de garage sur lui. La douleur est un peu majorée par les mouvements, mais il n'a aucune limitation d'amplitude. La douleur est sourde et a récemment augmenté en intensité. Il n'a pas eu d'autre traumatisme de l'épaule.

L'interrogatoire ne révèle aucun antécédent d'arthralgie, myalgie ou autres symptômes associés, ni aucun antécédent médical ou chirurgical pouvant provoquer des douleurs de l'épaule. Il n'a pas perdu de poids, a eu ni fièvre, ni frisson, ni sueurs nocturnes ou maladie récente. Il a fumé un paquet de cigarette par jour pendant 30 ans mais a cessé de fumer depuis 8 ans. Il admet boire une ou deux bières chaque soir. Il ne consomme ni drogue, ni médicament à l'exception de temps en temps d'anti-inflammatoires pour soulager ses douleurs. Il n'a pas d'allergie.

Examens

À l'examen clinique, le patient est apyrétique (37,5 °C), avec un pouls régulier à 87 bpm et une PA de 136/88 mm Hg. La gêne engendrée par la douleur est modérée. L'examen de la tête, du cou, des oreilles, des yeux, de la gorge est normal. L'examen cardio-pulmonaire est sans particularité. L'abdomen est souple, indolore et non distendu. Les mouvements de l'épaule et du cou ne sont pas limités. Il existe une sensibilité modérée à la palpation postéro-latérale de l'omoplate gauche, mais sans adénopathie ou nodule. Il n'y a pas de lésion cutanée. L'examen des vaisseaux et des nerfs est normal et symétrique aux deux membres supérieurs avec des réflexes identiques. Aucune douleur n'est déclenchée par les manoeuvres de l'épaule, incluant les tests de Neer, Hawkins-Kennedy et O'Brien.

Les examens biologiques, NFS, ionogramme, calcémie, demandés aux urgences sont normaux. Les clichés radiographiques simples de l'épaule montrent de multiples lésions lytiques bien circonscrites du col et de la glène de l'omoplate (figures 1-3).

Le patient sort des urgences avec une prescription d'antalgiques et une attelle de confort. On lui demande de consulter un orthopédiste la semaine suivante.
Le dosage des immunoglobulines sériques et l'électrophorèse des protéines sériques et urinaires, réalisés en externe, sont normaux. Une biopsie montre une limite nette entre la zone lytique et l'os environnant avec une zone de transition étroite.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....