Tuberculose : qui sont les patients ultra et multirésistants en Europe ?

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

30 septembre 2013

Barcelone, Espagne — Lorsque l'on parle de tuberculose multi-résistante (MDR) et ultra-résistante (XDR), les pays d'Europe peuvent être globalement divisée en trois entités en fonction de l'incidence des cas, selon les résultats de l'étude TBNET menée dans 23 sites répartis dans 15 pays présentés à l'occasion du congrès de l'European Respiratory Society[1].

  • Pays à faible incidence (< 20/ 100 000 habitants) : Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, Allemagne, Grande-Bretagne, Irlande, Pays-Bas, Italie, Espagne ;

  • Pays à incidence intermédiaire (de 20 à 100/ 100 000 habitants) : Biélorussie, Estonie, Portugal, Lettonie ;

  • Pays à forte incidence (>100 / 100 000 habitants) : Moldavie et Roumaine.


On peut regretter que la France n'ait pas pris part à cette étude, néanmoins, il semblerait qu'elle se situe dans le groupe des pays à faible incidence.

MDR/XDR et comparateurs


L'étude TBNET a été mise en place entre 2009 et 2013 afin de mieux caractériser les patients européens qui souffrent de tuberculose MDR/XDR. L'inclusion comportait les patients MDR et, de façon systématique, des témoins atteints de formes non résistantes de tuberculose.

Au total, 387 patients MDR/XDR ont été inclus et 389 patients comparateurs.

Il existait une grande diversité du nombre des inclusions puisque Londres par exemple n'a inclus qu'une paire de patients contre 68 paires à Bucarest et 75 à Chisinau en Moldavie.

Au total, 43 % des 776 souches étaient sensibles à tous les antibiotiques, 4 % monorésistantes, 3 % polyrésistantes, 46 % MDR et 4 % XDR.

Des caractéristiques démographiques propres


Les auteurs ont ensuite analysé les caractéristiques démographiques de la cohorte des patients MDR/XDR et les ont comparés à celles des patients témoins.

  • Les femmes étaient plus représentées dans les pays à faible incidence : 49,9 % contre 30,2 % dans les pays à forte incidence ;

  • Les migrants étaient surreprésentés dans les pays à faible incidence (85,2 contre 0,5 %) ;

  • Le tabagisme était plus fréquent dans les pays à moyenne incidence (59,8 % contre 29,6 % dans les pays à faible incidence) ;

  • La consommation excessive d'alcool était plus habituelle dans les pays à moyenne et forte incidence (25 % contre 12 %) ;

  • Près de 10 % des patients des pays à moyenne et forte incidence avaient été incarcérés dans l'année précédente contre 3,7 % dans les pays à faible incidence ;

  • La proportion de SDF était plus importante dans les pays à faible incidence (8,3 % contre 2,6 %).

  • Le pourcentage de migrants atteints est proche de 90 à 100 % en Belgique, Italie, Espagne, Autriche et au Danemark alors qu'il est de moins de 10 % en Lettonie, Biélorussie, au Portugal, en Estonie, Roumanie et Moldavie.

  • 60 % des patients des pays à faible incidence et 75 % dans les pays à moyenne incidence déclarent ne jamais avoir été traités pour la tuberculose or, l'existence de résistances aux antituberculeux semble indiquer le contraire. Cette donnée est certainement sous-estimée.

  • L'âge inférieur à 45 apparaît comme un facteur de risque de tuberculose MDR/XDR.

  • Enfin, parmi les autres facteurs de risque de tuberculose résistante, les auteurs soulignent l'importance de la prescription préalable de traitements de seconde ligne et le contact avec des patients MDR/XDR.


Lutter contre les MDR/XDR passe par le dialogue clinico-biologique


Pour Jean-Pierre Zellweger, pneumologue (Villars-sur-Glâne, Suisse) et responsable d'une des composantes de l'étude TBNET, « ces résultats sont fort instructifs mais tant que les cliniciens et les gens de laboratoire ne se parleront qu'exceptionnellement, la prise en charge et le suivi des tuberculoses MDR/XDR restera perfectible. Aujourd'hui, on dispose de moyens de diagnostic rapide des résistances, leur diffusion permettra aux pays aux moyens les plus limités de proposer un diagnostic plus facile et un traitement adapté des formes MDR/XDR ».

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....