La vaccination contre le méningocoque C recommandée chez les gays

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

12 juillet 2013

La vaccination contre le méningocoque C recommandée chez les gays

Suite à trois cas groupés d'infection invasive à méningocoque C en Ile de France chez des homosexuels fréquentant des lieux de convivialité, le HCSP recommande la vaccination. 11 juillet 2013

Paris, France - Suite à la survenue de trois cas groupés d'infection invasive à méningocoque C (IIM C) en Île -de-France en juin chez des homosexuels et dans la perspective du rassemblement prochain de l'Europride à Marseille et d'autres rassemblements de même type cet été, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) considère que dans les trois mois à venir, « il existe un sur-risque d'IIM C pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH) vivant en Île-de-France et fréquentant les lieux de convivialité ou de rencontre gays parisiens ainsi que pour les HSH résidant en France et souhaitant se rendre à un ou des rassemblements gays organisés en France ou en Europe. » [1]

Il recommande que pour ces personnes :

  • la vaccination soit étendue et proposée à celles âgées de 25 ans et plus ;

  • une information urgente sur le risque d'infection invasive à méningocoque et les modalités de contamination soit diffusée au niveau national et au niveau européen ;

  • les professionnels de santé expliquent les manifestations cliniques d'une IIM (fièvre, maux de tête, raideur de nuque accompagnée souvent de vomissements et de photo et phonophobie, purpura fulminans…).

Le HCSP rappelle que le schéma vaccinal comporte l'administration d'une seule dose d'un des trois vaccins méningococciques conjugués disponibles et qu'un délai d'environ 10 jours après la vaccination est nécessaire à l'acquisition d'une protection.

Par ailleurs, le HCSP ne recommande pas l'extension de la vaccination contre le méningocoque C au-delà de 24 ans en dehors des populations visées par cet avis.

Le HCSP signale que « le regroupement temporel de ces 3 cas au sein de la communauté HSH en Ile-de-France survient dans un contexte épidémiologique montrant une tendance à l'augmentation de l'incidence nationale des IIM C qui a été observée entre 2010 et 2012, notamment chez les enfants âgés de moins de 1 an et chez les adultes âgés de 25 ans et plus. »

L'HCSP souhaite que l'alerte soit diffusée à la Communauté européenne dans la perspective de l'Europride qui a débuté le 10 juillet et qui se déroulera jusqu'au 20 juillet 2013.

Un précédent à New-York

Une épidémie d'infection à méningocoque C a été observée entre 2010 et février 2013 chez des homosexuels dans la ville de New-York aux Etats-Unis. Cette épidémie a conduit les autorités sanitaires à recommander la vaccination contre le méningocoque de sérogroupe C dans cette population gay. Il n'y a plus de nouveaux cas signalés depuis le 15 février 2013. Au total, 22 cas ont été décrits et 7 décès ont été déplorés.


Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....