La saxagliptine ne confère pas de protection cardiovasculaire aux diabétiques

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

20 juin 2013

SAVOR-TIMI53 : la saxagliptine ne confère pas de protection cardiovasculaire aux diabétiques

AstraZeneca et Bristol-Myers Squibb viennent d'annoncer les résultats de l'essai SAVOR-TIMI 53 qui montrent que la saxagliptine ne confère pas de protection cardiovasculaire aux diabétiques de type 2.
20 juin 2013

Princeton, Wilmington, Etats-Unis - Selon des données préliminaires divulguées par les laboratoires AstraZeneca et Bristol-Myers Squibb, ajouter de la saxagliptine (Onglyza, Bristol-Myers Squibb et AstraZeneca) au traitement hypoglycémiant classique de patients diabétiques de type 2 n'apporte pas de bénéfice en termes de prévention des événements cardiovasculaires chez des patients à haut risque [1].

L'essai SAVOR-TIMI 53 Study: Saxagliptin Assessment of Vascular Outcomes Recorded in Patients with Diabetes Mellitus n'a pas démontré la supériorité de la saxagliptine par rapport au placebo sur un critère composite associant le décès cardiovasculaire, les infarctus du myocarde non mortels ou les AVC ischémiques non mortels chez des diabétiques de type 2 présentant des antécédents de maladie cardiovasculaire ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire.

D'autres analyses non-randomisées avaient pourtant laissé espérer un effet protecteur de la saxagliptine sur le système vasculaire des patients diabétiques.

Si les deux laboratoires ont annoncé les résultats négatifs de l'essai SAVOR-TIMI 53 Study: Saxagliptin Assessment of Vascular Outcomes Recorded in Patients with Diabetes Mellitus dans les grandes lignes, l'intégralité des données sera présenté le 2 septembre 2013 au congrès de l'European Society of Cardiology (ESC). Le programme complet des hotlines de l'ESC 2013 a d'ailleurs été publié sur le site de l'ESC un peu plus tôt cette semaine.

La saxagliptine en quelques mots

La saxagliptine (Onglyza®) est un inhibiteur de la dipeptidyl peptidase 4 (DPP4) indiqué chez les patients atteints de diabète de type 2 pour améliorer le contrôle de la glycémie :

  • en association avec la metformine, lorsque la metformine seule, associée à un régime alimentaire et à la pratique d'un exercice physique, ne permet pas d'obtenir un contrôle adéquat de la glycémie.

  • en association avec un sulfamide hypoglycémiant, lorsque le sulfamide hypoglycémiant seul, associé à un régime alimentaire et à la pratique d'un exercice physique, n'assure pas un contrôle adéquat de la glycémie chez les patients pour lesquels l'utilisation de metformine est considérée comme inappropriée.

  • en association avec une thiazolidinedione*, lorsque la thiazolidinedione seule, associée à un régime alimentaire et à la pratique d'un exercice physique, n'assure pas un contrôle adéquat de la glycémie chez les patients pour lesquels l'utilisation d'une thiazolidinedione est considérée comme appropriée.

  • en association avec l'insuline (avec ou sans metformine), lorsque ce traitement seul associé à un régime alimentaire et la pratique d'un exercice physique n'assure pas un contrôle adéquat de la glycémie.

Pour rappel, en 2012, en accord avec l'Agence Européenne du Médicament (EMA) et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), Bristol-Myers Squibb et AstraZeneca ont modifié le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de la saxagliptine en raison des risques de réactions d'hypersensibilité grave et de pancréatites aiguës.

*Les deux réprésentants de la classe des glitazones, rosiglitazone et pioglitazone, n'ont plus d'AMM en France.


Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....