Le cœur artificiel Carmat du Pr Carpentier va être implanté dans quatre pays

Vincent Bargoin

15 mai 2013

Paris, France - Les premières implantations chez l'homme du cœur artificiel total Carmat™, viennent d'être autorisées dans quatre établissements hospitaliers : le CHU Saint-Pierre (Bruxelles, Belgique), le Silesian Center for Heart Diseases (Zabrze, Pologne), le University Medical Centre de Ljubljana (Slovénie) et le Prince Sultan Cardiac Center (Riyad, Arabie Saoudite).

Selon le communiqué de presse de Carmat, « ces centres partagent le même niveau d'excellence dans leurs résultats chirurgicaux et les soins aux patients atteints de maladies cardiaques, disposent d'un fort potentiel de recrutement de patients et d'une grande expérience dans les essais cliniques préalables à la commercialisation de dispositifs médicaux innovants » [1].

Les Prs Didier de Cannière, Marian Zembala, Borut Geršak, et Antonio Calafiore, respectivement responsables des interventions en Belgique, Pologne, Slovénie et Arabie Saoudite, estiment que « le coeur artificiel bioprothétique de Carmat constituerait une réelle innovation pour la communauté des spécialistes de l'insuffisance cardiaque ».

De son côté, le Pr Alain Carpentier, co-fondateur et directeur scientifique de Carmat souligne que ces quatre spécialistes ont des « qualités d'experts reconnus », qui leur permettront «  d'apprécier directement les caractéristiques uniques et les remarquables performances de cette prothèse».

Les implantations pourraient avoir lieu d'ici quelques semaines.

La première ne sera pas française


Et la France ? En janvier dernier, lors des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie, le Pr Carpentier annonçait une implantation chez l'homme dans les six prochains mois, pronostic qui semble devoir se réaliser, mais signalait aussi les difficultés rencontrées avec l'ANSM pour obtenir une autorisation d'implantation chez l'homme. L'Agence semble en fait considérer que les données issues des expérimentations chez l'animal sont encore insuffisantes : 12 veaux ont été implantés entre octobre 2011 et décembre 2012, avec des résultats que le Pr Christian Latrémouille (Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris), l'un des investigateurs, a qualifié « d'extrêmement encourageants ».

Dès que l'autorisation de l'ANSM aura été obtenue, une implantation pourrait donc aussi être réalisée en France, à l'HEGP, au CHU de Nantes ou au Centre chirurgical Marie-Lannelongue (Le Plessis-Robinson).

On se consolera en se disant que si la première n'est pas française, le cœur l'est, ainsi que les chirurgiens, le Pr Latrémouille et le Pr Daniel Duveau (CHU de Nantes), qui ont formé les équipes étrangères.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....