Ventes de médicaments 2013 : un antipsychotique et un IPP en tête aux Etats-Unis

Mark Grue, Vincent Richeux

Auteurs et déclarations

15 mai 2013

Ventes de médicaments aux Etats-Unis : l'aripiprazole et l'ésoméprazole et en tête

Numéro 1 et 2 des ventes de médicaments du premier trimestre 2013 aux Etats-Unis : l'antipsychotique, aripiprazole, et l'IPP, ésoméprazole, pour des montants proches de 1,5 milliard de dollars.
15 mai 2013

Washington, Etats-Unis - L'antipsychotique aripiprazole (Abilify®, Otsuka pharma) et l'inhibiteur de la pompe à protons (IPP) ésoméprazole (Nexium®, Astrazeneca), indiqué dans le traitement du reflux gastro-oesophagien, restent en première ligne des médicaments délivrés sous ordonnance les plus vendus aux Etats-Unis au premier trimestre 2013, selon un rapport du site d'information drugs.com. Les ventes de l'antiviral oséltamivir (Tamiflu®, Roche) ont par ailleurs augmenté en raison d'une forte épidémie de grippe.

Site internet d'information de référence sur les médicaments délivrés sur ordonnance, drugs.com a publié la liste des 100 médicaments soumis à prescription médicale les plus vendus aux Etats-Unis au premier trimestre 2013.

Avec des ventes trimestrielles qui atteignent 1,5 milliard de dollars (1,16 milliard d'euros), l'ésomeprazole et l'aripiprazole se maintiennent au top du classement pour le quatrième trimestre consécutif et affichent respectivement une croissance de leurs ventes de 1,21% et 3,24%.

Confronté à une perte de brevet fin 2012, l'antidépresseur duloxétine (Cymbalta®, Eli Lilly), également indiqué dans le traitement de la douleur neuropathique périphérique des diabétiques, arrive en troisième position, suivi de la statine rosuvastatine (Crestor®, Astrazeneca). Les ventes de ces molécules atteignent, pour chacune, près de 1,3 milliards d'euros.

Prescrit dans le traitement de l'asthme et de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), l'inhalateur combinant salméterol et propionate de fluticasone (Advair Diskus®, GlaxoSmithKline) arrive en cinquième position.

Chute des ventes pour le telaprevir


Avec la récente saison de grippe aux Etats-Unis, les ventes de Tamiflu® ont été renforcées. L'antiviral a ainsi gravi 32 places dans la liste, grâce à une hausse de 65% des ventes.

D'autres médicaments indiqués dans le traitement des troubles respiratoires, comme la palivizumab (Synagis®, Abbot) pour le virus respiratoire syncytial en pédiatrie, et l'inhalateur Advair Diskus®, ont également observé une hausse des ventes.

« Les fluctuations saisonnières dans les ventes de produits pharmaceutiques sont fréquentes, en particulier pendant la saison froide, les épisodes de grippes et la période des allergies », a rappelé dans un communiqué, Philip Thornton, directeur général de drugs.com.

« L'activité de la grippe cette année, qui a commencé environ quatre semaines plus tôt et était particulièrement sévère, a un lien évident avec les chiffres des ventes de Tamiflu® », précise-t-il.

Le médicament associé à la perte la plus élevée pour ce trimestre est la version générique de Provigil® (modafinil, Teva), un stimulant utilisé dans le traitement de la somnolence. Les ventes de ce médicament, lancé au deuxième trimestre 2012, ont ainsi chuté de 46 millions de dollars (35,5 millions d'euros).

Une perte de 34 millions de dollars (26,2 millions d'euros) a également été enregistrée pour l'interféron bêta-1a (Avonex®, Biogen), indiqué dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP).

De même, les ventes du traitement contre l'hépatite C telaprevir (Incivek®, Vertex) ont chuté de 32 millions de dollars (24,7 millions d'euros), en raison de l'arrivée de nouveaux traitements et d'une mise en garde récente sur le risque de réaction cutanée grave, indique le site d'information.

Les ventes de l'héparine de bas poids moléculaire énoxaparine (Lovenox®, Sanofi Aventis) et l'anti-VIH combinant emtricitabine et fumarate de tenofovir disoproxil (Truvada®, Gilead) ont également subi de fortes pertes.

En France, anticorps monoclonaux et statines dominent

Publié en octobre 2012, le dernier rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) [1] sur les ventes de médicaments en France porte sur l'année 2011. Dans le classement des 30 substances actives les plus utilisées en ville par chiffre d'affaires, l'ésoméprazole et l'aripiprazole sont respectivement à la 8ème et 28ème place, sans tenir compte du paracétamol, seul médicament de la liste non soumis à la prescription, situé en cinquième position.

En première et deuxième position du classement français figurent l'atorvastatine et le ranibizumab (Lucentis®, Novartis) un anticorps indiqué dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Vient ensuite le salmétérol, qui a donc deux places d'avance comparativement au classement américain. On retrouve aussi en quatrième position, la rosuvastatine. L'adalimumab (Humira®, Abbot) un anti-TNF-alpha, arrive en cinquième position en considérant les molécules soumise à la prescription.

A elles seules, ces 30 substances actives représentent un chiffre d'affaires de plus de 5,5 milliards d'euros, soit près de 28% du chiffre d'affaires cumulé des 3000 substances commercialisées en France, souligne l'ANSM.

Le paracétamol reste la substance active la plus consommée, avec près de 500 millions de boites vendues en 2011.


Ce sujet a fait l'objet d'une publication dans Medscape.com

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....