Les injections de concentré plaquettaire utiles dans la gonarthrose ?

Sandra Yin

Auteurs et déclarations

24 juillet 2012

Les concentrés plaquettaires, dits PRP, aussi efficaces que l'acide hyaluronique dans l'arthrose ?

Les résultats préliminaires d'un essai randomisé montrent que les injections de concentré plaquettaire sont aussi efficaces que l'acide hyaluronique dans la gonarthrose débutante.
24 juillet 2012

Baltimore, Maryland - Les injections de concentrés plaquettaires autologues, aussi appelés PRP (Platelet Rich Plasma ou Plasma Riche en Plaquettes) seraient efficaces dans l'arthrose débutante du genou, selon les résultats préliminaires d'un essai contrôlé randomisé présenté au congrès annuel de l'American Orthopaedic Society for Sports Medicine (AOSSM)[1].

« Chez les patients atteints d'une arthrose du genou peu sévère, les PRP marchent mieux que l'acide hyaluronique », a indiqué le Dr Elizaveta Kon (Rizzoli Orthopedic Institute, Italie). Les résultats préliminaires montrent une amélioration jusqu'à 6 mois et même à un an avec le PRP ce qui n'est pas le cas avec l'acide hyaluronique. Cependant, cette différence n'est pas retrouvée chez les patients atteints d'une arthrose sévère du genou.

Qu'est-ce que le PRP?

Les concentrés plaquettaires PRP sont, à l'origine, des dérivés du sang utilisés en hématologie pour la prévention et le traitement des hémorragies dues à des thrombopénies graves d'origine centrale.

La composition du PRP aussi cPRP (concentrated PRP), PRGF (Plasma Rich in Growth factors, plasma riche en facteurs de croissance), ou sang autologue, est variable : concentrations différentes en facteurs de croissance, en fibrinogène, en plaquettes ; présence de leucocytes ou de granulocytes, ou d'un activateur (thrombine bovine ou chlorure de calcium). 

Dans l'arthrose, le principe du traitement par PRP est de stimuler la cicatrisation et la régénération tissulaire par l'intermédiaire des nombreux facteurs de croissance libérés par un concentré de plaquettes obtenu par centrifugation du sang du malade et injecté au niveau de l'articulation atteinte.

Les premières utilisations de concentrés plaquettaires autologues remontent aux années 1970 en chirurgie maxillo-faciale. Le procédé s'est ensuite largement développé dans les années 90 comme adjuvant chirurgical. Alors que certains le considèrent comme un traitement miracle, le Dr Kon rappelle que seulement quelques études cliniques ont montré son efficacité en médecine du sport.



Le PRP aussi efficace que l'acide hyaluronique


L'oratrice a présenté les résultats de deux études.

Une étude sur 72 patients a révélé que les patients atteints d'une gonarthrose débutante avec une faible destruction du cartilage avaient de meilleurs résultats à six mois lorsqu'ils recevaient le PRP (n=36) comparés à ceux qui avaient reçu l'acide hyaluronique (n=36). Les patients jeunes bénéficiaient plus du PRP que de l'acide hyaluronique alors que la différence n'était plus significative chez les personnes âgées. Les scores d'évaluation utilisés étaient l'IKDC (International Knee Documentation Committee : évaluation subjective du genou), l'EQ-VAS (qualité de vie), le score TEGNER (fonctionnalité du genou) et le KOOS (Knee injury and Osteoarthritis Outcome Score : évaluation subjective du genou).

Dans un autre essai contrôlé et réalisé en double aveugle, les patients ont été randomisés pour recevoir du PRP (n=54) ou de l'acide hyaluronique (n=55). Ils ont été suivis à 2, 6 et 12 mois.

Le PRP utilisé dans l'essai a été réalisé à partir de 150 ml de sang veineux et centrifugé deux fois permettant ainsi d'augmenter la concentration en plaquettes et en facteurs de croissance contenus de 600%. Une partie du concentré plaquettaire a été injecté 3 fois par semaine.

Les auteurs ont pu constater que le PRP et l'acide hyaluronique donnaient des résultats comparables. La seule différence significative était que le PRP induisait une plus forte douleur et un gonflement plus important, surtout le jour suivant l'injection, comparé à l'acide hyaluronique. Cependant, aucun des patients traités n'a été victime d'une infection, d'une thrombose veineuse profonde ou n'a eu de fièvre.

« Le PRP est une approche simple, pas chère et peu invasive pour traiter la chondropathie et la gonarthrose débutante. Les résultats cliniques de nos études sont encourageants et suggèrent que la méthode pourrait être utilisée pour traiter les pathologies articulaires dégénératives du genou avec des résultats comparables à ceux de l'acide hyaluronique », ont conclu les auteurs.

Des résultats prometteurs

Reste aux chercheurs à déterminer comment le PRP fonctionne. Le Dr Kon a expliqué que dans ce cocktail de facteurs de croissance, certains étaient bénéfiques alors que les autres ne l'étaient pas. Dans le futur, il sera possible d'éliminer certains facteurs de croissance de la formulation pour créer « une préparation PRP beaucoup plus efficace », a indiqué l'intervenante.

Selon le modérateur de la session, le Dr Elizabeth Arendt (Département de chirurgie orthopédique de l'Université du Minnesota, Minneapolis, Etats-Unis), cette étude élégante apporte de nouvelles informations par rapport à des travaux antérieurs qui avaient montré un fort effet placebo du PRP. Elle souligne, cependant que de nouvelles études sont nécessaires pour comprendre les mécanismes d'action et pousser la recherche plus loin.

Elle précise également que la différence entre les deux traitements semble se creuser entre 6 et 12 mois et attend avec impatience les résultats à 18 mois et deux ans. Alors que personne ne pense que les effets de l'acide hyaluronique durent deux ans, l'efficacité du PRP dans le temps pourrait dépasser celle de toutes les autres injections disponibles actuellement.

Interrogée, sur un éventuel effet préventif du procédé, la modératrice a indiqué qu'à ce jour, aucune étude n'a montré un tel effet.

Cet article a été originalement publié sur Medscape.com le 17 juillet 2012; adapté par Aude Lecrubier.

Les auteurs n'ont pas déclaré de liens d'intérêt avec l'industrie. Le Dr Arendt est consultante pour Tornier.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....