Moins de complications avec le TAVI chez les patients à risque opératoire faible selon le registre de Rouen

Dr Walid AMARA

26 décembre 2011

Orlando, Etats-Unis — L'implantation par cathéter d'un valve aortique ou TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation) est une option thérapeutique chez les patients ayant une sténose aortique, et ayant un risque chirurgical élevé.

Lors du dernier congrès de l'American Heart Association Le Dr Matthieu Godin (Rouen, France) a présenté des résultats permettant de comparer la mortalité et les complications des TAVI en fonction de l'Euroscore [1].

« Si un Euroscore logistique > 20% indique un risque opératoire élevé, l'ensemble des comorbidités ne sont pas prises en compte dans ce score »,a-t-il indiqué. Si l'Euroscore permet d'évaluer le risque de décès en périopératoire en fonction des capacités cardiaque, pulmonaire et rénale, d'autres capacités, notamment cognitives, mériteraient en effet d'être prises en compte dans cette population particulièrement âgée.

Près d'un tiers des patients bénéficiant d'un TAVI dans notre registre ont un Euroscore logistique inférieur à 20% », a-t-il indiqué.

Près d'un tiers d'Euroscore < 20%

« Nous avons inclus dans notre registre 202 patients présentant un rétrécissement aortique serré et traités par TAVI entre 2006 et 2011 » a expliqué le Dr Godin. L'implantation a été réalisée par voie transfémorale dans 78% du temps et transpicale dans 22% des cas.

Près d'un tiers de ces patients (77/202) présentaient un Euroscore logistique < 20%.

Au point de vue clinique, par rapport aux sujets ayant un score d'au moins 20%, ceux ayant un score < 20% étaient plus jeunes (80 vs. 84 ans), avaient moins souvent un antécédent de pontage (5% vs. 33%), présentaient moins souvent des antécédents d'AVC (4% vs. 18%), avaient une clairance de la créatinine plus élevée (54 vs. 40 mL/min) et un taux de NTproBNP plus faible (2485 vs. 5751 ng/L). Leur fraction d'éjection était moins basse (61% vs. 52%).

Par contre, ils avaient plus souvent des antécédents de radiothérapie thoracique (15% vs. 5%), et plus fréquemment une déformation thoracique (8% vs. 1%).

Les patients avec Euroscore < 20% ont eu plus souvent une approche transfémorale (83% vs. 67%), ont un recours à la chirurgie cardiaque de secours moins fréquent (0% vs. 4%) et ont moins d'hémorragies engageant le pronostic vital (6% vs 17%).

Moins de complications de la procédure et une meilleure survie

Le critère primaire de jugement était l'analyse de la survie à 30 jours et un an.

« Les patients présentant un Euroscore logistique < 20% avaient une survie significativement meilleure à un mois et à un an » a indiqué le Dr Godin.

 
Les patients avec un Euroscore logistique < 20% avaient une survie significativement meilleure à un mois et à un an — Dr Matthieu Godin (Rouen)
 

En effet, la survie à 30 jours était de 100% et 87%, respectivement chez les patients ayant un Euroscore logistique < 20% vs. > 20% (p=0,002).

La différence de survie se maintenait à un an, puisque les survie à un an étaient de 91% et 69%, respectivement chez les patients ayant un Euroscore logistique < 20% vs. > 20% (p=0,001).

Survie à un mois et un an selon l'Euroscore


Euroscore < 20%
Euroscore > 20%
P
Survie à un mois
100%
87%
0,002
Survie à un an
91%
69%
0,001

Ces résultats ne justifient pas pour autant l'élargissement des indications du TAVI aux patients opérables. La HAS a d'ailleurs dernièrement réaffirmé que l'indication des TAVI reste pour le moment limitée aux patients inopérables. Il s'agit néanmoins de résultats encourageants, mais des études supplémentaires sont nécessaires, comparant les TAVI à la chirurgie chez ces patients à moindre risque.

Le Dr Matthieu Godin n'a pas déclaré de conflit d'intérêt

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....