Jeune fille présentant un trichobézoard gastrique

Drs David L. Carr-Locke, Mohammad Bilal, Saima Ambreen, Qaisar Shehzad, Mohammad Umar, Hamama-Tul-Bushra

Auteurs et déclarations

15 avril 2011

Présentation du cas clinique


Une jeune fille de 12 ans souffre de douleurs abdominales et de vomissements depuis six mois ; elle rapporte également des épisodes intermittents de douleur épigastrique sévère. Tous les jours, elle connaît 23 épisodes de vomissements non bilieux contenant des particules de nourriture. Elle est anorexique et a perdu du poids. Cette patiente a traversé toutes les étapes normales du développement. Sa famille a été déplacée du Pakistan, leur pays natal, après le tremblement de terre de 2005.

Examen physique

À l'examen, sa taille et son poids sont dans le cinquième percentile et son développement physique correspond au stade 2 de la classification de Tanner. Son abdomen a une forme scaphoïde et présente une masse dure, palpable et oblongue dans la région épigastrique s'étendant jusqu'au quadrant supérieur droit.

Épreuves de laboratoire et d'imagerie
Son taux d'hémoglobine est de 11,7 g/dL. Une radiographie de l'abdomen n'a rien montré d'anormal, mais sur la tomodensitométrie abdominale, l'estomac paraissait nettement distendu et rempli de zones hétérogènes mêlées à des zones de contraste également discernables autour de la masse (Figure 1).


Figure 1. Tomodensitométrie de contraste avec masse visible dans l'estomac.

Diagnostic et traitement


L'endoscopie a été envisagée, mais on a décidé de passer directement à une laparotomie exploratrice. Un trichobézoard géant a été palpé au niveau de l'estomac et retiré par gastrotomie antérieure (Figure 2). Le trichobézoard, doté d'une longue queue, avait la forme de l'estomac (Figure 3). Aucune complication postopératoire n'est survenue. Les symptômes de la patiente se sont atténués. On l'a ensuite orientée vers un psychiatre.


Figure 2. Retrait du trichobézoard par gastrotomie.


Figure 3. Trichobézoard doté d'une longue queue ayant la forme de l'estomac.

Discussion -- Trichobézoards en pédiatrie


Les bézoards sont le résultat singulier de la rétention de substances indigestes ou mal digérées. On les trouve surtout dans l'estomac, mais également dans l'intestin grêle et plus rarement dans le côlon[1].
Le trichobézoard, dû à l'ingestion d'une quantité importante de cheveux pendant plusieurs années, est une complication de la trichotillomanie. Ces masses se produisent le plus souvent chez les jeunes femmes âgées de 15 à 20 ans[2]. Les complications graves incluent l'ulcération gastrique, les saignements, la perforation, l'invagination et l'obstruction de l'intestin grêle. Un trichobézoard doté d'une queue de la longueur de l'intestin grêle correspond au syndrome de Rapunzel[3].

Les petits bézoards gastriques peuvent être retirés par voie endoscopique, et les gros trichobézoards peuvent l'être de la même manière ou par laparotomie. On doit toujours envisager en premier lieu le retrait par voie endoscopique. Cependant, lorsque les bézoards sont aussi volumineux et aussi anciens que celui décrit dans le cas présent, il faut rompre la masse en morceaux extractibles, ce qui exigera éventuellement d'autres méthodes que l'endoscopie.

Comme il existe un risque de récurrence, la patiente doit être orientée vers un psychiatre après le retrait du bézoard.

Ce cas clinique a été originalement publié sur Medscape.com le 22 mars 2011.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....